Archives de Tag: test

Test kit Big, bright & bold bareMinerals


J’adore ce make-up, on peut varier l’intensité du rendu à volonté, et le « mode d’emploi » sur le paquet permet même au néophytes comme moi de réussir un maquillage sympa dès le second essai!

Donc, pour montrer à Parfum:

Oui, ça fait les yeux plus grands et plus clairs – mais surtout, ça les rend plus verts! Et ça, c’est surtout le crayon, qui semble noir mais est en fait violet très sombre… J’adore!

Merci encore, Parfum!


Natramulse et Olive Protection

Je vous avais promis de vous parler de deux nouvelles cires. Je vais les comparer à l’Olivem, facile d’emploi et qui donne une texture incomparable en one-pot, même à la cuillère!
Primo, le Natramulse offert par Parfum: les morceaux de cire sont plutôt gros. Certains sont même très gros. Donc, ça font plus lentement. Beaucoup plus lentement. La température doit être plus élevée aussi, ce qui, quand on utilise des ingrédients fragiles peut être un inconvénient. Mais là, j’ai fait one-pot, c’est pour ça aussi… Bref, le résultat? Une crème super blanche, très facile à prendre, qui tient bien dans le temps, très douce, qui pénètre très bien sans laisser de trace blanche. Une cire très agréable.
Deusio, la cire Olive Protection d’Aroma-Zone: bon, là, force est de constater que la formule one-pot est pas pour elle, ça fait gras. Mais ça sèche quand même en, genre, 1/4 d’heure. J’ai fait une crème super riche: 10% de cire et 60% de gras (avec des beurres, en plus), et… ça granule… Comme les images du site, en fait! 8%, ça semble suffisant. Fond facilement, l’émulsion est plus difficile à prendre, plus comme une cire « classique », mais le résultat est très intéressant: frais à l’application, et très protecteur, nickel pour les mains, c’est quand même le bonheur pour les grands froids… Galère pour la mise en pots par contre, avec plein de beurres, j’ai dû mouler plutôt que couler, mais le résultat vaut bien cette peine. Par contre, cette cire n’est pas pour les peaux grasses ni mixtes, non, non!
Conclusion: mon coup de cœur pour l’Olivem est toujours bien présent, le Natramulse le talonne de près. J’aurais tendance à privilégier l’Olivem pour le visage et le Natramulse pour les préparations tout bio et pour le corps. La cire Olive Protection pour les soins d’urgence, des pieds et des mains.


Tests

P1040172Chose promise… Bref! Le dernier shampooing solide, avec de l’hydrolat, a été démoulé, a séché et a été utilisé. Il mousse terriblement. Laisse les cheveux propres et doux et tout. C’est la bonne recette pour moi. Sauf que j’ai oublié le sel et que du coup, il fait moins de volume que les autres, mais ça va. Le prochain, je vais essayer de mettre du vinaigre avec aussi, pour voir…

Bref, suite au shampooing, j’ai mis ma crème Pousse-Vite. Bein, d’un coup, j’ai l’impression que mes cheveux ont pris quelques millimètres: ça les aplatit tellement qu’on les croirait plus longs! Sinon, elle est parfaite sauf l’odeur: elle n’en a pas. Je la referais, c’est sûr! Réconciliée avec son BTMS, Ninette! 🙂


Pour Ancolie!

Ça y est! Je crois que j’ai trouvé la bonne recette pour le shampooing solide au cocosulphate!

p10309945 cs de cocosulphate
1 cs de sel de mer
1 cc d’huile de camélia
1 cc de BTMS
1 cc de protéines de soie

Tout au bain-marie un quart d’heure et en moule! Bien dur, mais volumisant quand même… Tu peux remplacer l’huile et le BTMS par du beurre de cacao, plus facile à trouver ;).


Fortifiant cheveux

Donc, je prends mes deux cuillères à café [moins un test] de mélange pour cils ci-dessous, j’y ajoute une cuillère d’huile de chanvre, une autre de BTMS et une de lécithine et je fais fondre doucement au bain-marie. J’y ajoute 50ml d’infusion prêle-avoine [oui, j’avais prévu le coup] encore chaude. Quand ça veut bien prendre [fichtre, je suis sûre que l’Incroquat de OASN n’est pas la même que celle de Voyageur, il en existe 2, j’aurais pu me renseigner avant d’investir, si vous voyez ce que je veux dire…], j’ajoute une cuillère de silicone végétale, une d’honeyquat, une de bio-energiser, un poil de mon super mélange d’HE pour cheveux [je ferais peut-être un post sur celui-là si j’en suis aussi contente que du précédent – sauf que là, j’ai noté mes dosages exactes] et enfin, un poil de conservateur [celui de OASN]. Et en pshitt… Malheur, le temps de faire ma vaisselle et ça s’est séparé! J’ajoute une autre cuillère de lécithine, après tout, ça démêle, hein? Au pire, quoi, j’aurais besoin de rincer? J’en profite pour ajouter une giclée de la teinture d’ortie au vinaigre d’Ancolie [mais que ferais-je sans Ancolie?], histoire d’ajuster le PH en ajoutant quelques belles propriétés au passage. La belle couleur verte tourne au beige [oui, j’écris au fur-et-à-mesure, en live, quoi!]… Shake, shake, shake, shake your booty, shake, your booty, shake, shake [hen, pfff… je vous fais même l’animation du vendredi soir], shake, shake, shake… On dirait que ça veut prendre. Mais… Ça prend pas. Maintenant qu’il y a tout dedans, je prends le risque de chauffer? Bon, je vais tenter d’ajouter un poil d’ester de sucre… Ça marche bien avec la lécithine, ça. Argh, j’en ai presque plus! Va falloir que je passe une commande chez AZ… Bon. Au passage, je renverse mon bleu de méthylène en poudre tout partout… Je jubile: si Chéri voyait toutes les saloperies que je peux faire chez lui quand il n’y est pas, il ne m’abandonnerait plus! Bon, ok, là, ça va bien, je vais me faire à dîner, je reviens là-dessus plus tard…
Plus tard: ça a l’air de tenir… je teste demain, en même temps que le shampooing et le galet rose façon FFF.


Fortifiant cils

J’ai des cils banals. Voilà. C’est pas une tare en soit, mais ils ne sont ni longs, ni courts, ni fins, ni épais, ni rares, ni fournis. Normaux. Banaux. Heu, banals. Et si on essayait de remédier à ça? On pourrait, par exemple, mélanger à parts égales gel d’aloe, hydrolat de bleuet, substitut végétal de lanoline et huile de ricin, avec une touche de camomille, pour apaiser un peu?
Oui, ça serait bien, ça… Sauf que… J’ai pas d’hydrolat de bleuet. Mon aloe est concentré. Et si je faisais une infusion pour diluer mon concentré d’aloe? Une infusion de prêle [envoyée par Ancolie, je découvre chaque jour de nouvelles vertus à cette plante que je touve superbe, séchée, en plus], riche en silice? Allez, zou! Et j’ajoute deux-trois flocons d’avoine pour leur côté adoucissant, tant que j’y suis!
Donc:
1/2cc d’huile de ricin
1/2cc de substitut végétal de lanoline
3/4cc d’infusion
1/4cc de gel d’aloe 4:1
Verdict: pas facile à faire “prendre” [j’avais fait une crème à base de substitut végétal de lanoline façon Michèle, ça avait été beaucoup mieux], c’est trop fluide et trop gras en même temps [ça sent rien et c’est d’un joli jaune pâle, pour les points positifs]… Mais surtout, surtout, ça colle, je m’en sors pas! Donc, il faut que j’attende la version de Parfum afin de voir si ça marcherait pas mieux avec du gel d’aloe et sans le substitut de lanoline… À toi de jouer, Parfum!
Vais recycler ma mixture dans une crème pour les cheveux façon Réo, maintenant… Ouf! Y’en a que 2 cuillères à café!


Shampooing solide, énième prise…

Tant que mes surfactants sont de sortie… Bein, j’en profite! Voilà ma énième tentative de shampooing solide.
1cs de Sodium Cocosulphate
1cs de Sodium Cocoyl Isethionate
1cs de Disodium Cocoamphodiacetate
1/2cs de BTMS
1/2cs de beurre de cacao
1/2cs d’inuline
1/2cs de sel fin
1/2cc d’extrait d’avoine
1/2cc de sodium lactat
Tout ensemble au bain-marie puis en moule… Ça durcit à peine sorti du bain-marie, du coup, c’est pas bien lisse! Mais bien blanc en tout cas! Le Sodium Cocosulphate a complètement fondu, j’aurais pas l’effet nouilles que j’aime bien, mais au moins, je suis certaine que ça ne se désagrégera pas au lavage… Les tests sous peu!